L’actualité VIA INFO


« Le virus qui « dérustine » | Main | Services Informatiques »

Un revendeur marseillais victime d’une « arnaque ivoirienne »

By admin | March 27, 2008

Lu sur www.distributique.comUsurpant l’identité du revendeur Apogée Informatique Service, des escrocs sont parvenus à se faire livrer en Côte d’Ivoire pour au moins 7 000 € de matériel. Des commandes payées à des grossistes informatiques avec des numéros de cartes bancaires de particuliers pêchées sur Internet.

L’affaire débute à la fin du mois de janvier lorsque deux grossistes contactent le revendeur marseillais Apogée Informatique Service pour lui demander de confirmer la demande d’ouverture de compte qu’ils viennent de recevoir par fax. Une demande établie en bonne et due forme, accompagnée d’un extrait Kbis et qui comporte, pour l’une d’entre elle, le nom d’un des employés du revendeur. A ceci près que le fax, le numéro de téléphone, ainsi que l’adresse de livraison qui figurent sur le document ne sont pas celles d’Apogée Informatique Service. Et pour cause, l’entreprise n’a jamais fait une telle demande d’ouverture de comptes à ces deux fournisseurs.

Face à ce qui semble n’être encore qu’une tentative d’escroquerie, Dominique Rousset, la gérante d’Apogée Informatique Service porte plainte. Très vite la police se rend aux adresse de livraisons indiquées par les faussaires. Trois personnes sont interpellées et placées en garde à vue puis relâchées sans que rien ne soit retenu contre elles. Ces dernières sont en fait des victimes que les escrocs ont embauché avec un faux CDI et un salaire dont elles n’ont jamais vu la couleur. Leur rôle : réceptionner le matériel et l’expédier ensuite vers une boite postale située à Abidjan en Côte d’Ivoire.

Au final l’arnaque s’élève à près de 9 000 €, car certains fournisseurs sont tombés dans le piège. Office dépôt aurait ainsi expédié chez une des « mules » pour 2 000 € d’ordinateurs portables. De son côté Asialand a honoré une commande de plus de 5 000 €, principalement des ordinateurs portables là aussi. Le paiement n’a pas été débité sur le compte du revendeur marseillais mais sur celui de particuliers dont les coordonnées bancaires ont été frauduleusement récupérés sur internet. En revanche, Apogée est bien le destinataire d’une facture de 2 000 € éditée par Fedex.

La suite de l’enquête est désormais entre les mains de la police ivoirienne. Cette affaire dans laquelle ce pays d’Afrique est cité ne doit pas pour autant faire penser qu’il est le seul dont sont originaire ce type d’arnaque. Les services de police français indiquent en effet que ces affaires, qu’ils craignent de voir se multiplier, touchent des entreprises de tous les secteurs d’activités et sont le fait de réseaux basés dans divers pays.

Pour Apogée Informatique Service, qui veut faire connaître sa mésaventure pour éviter que d’autres n’en soient victimes, tout n’est peut-être pas encore fini. Le revendeur vient en effet d’être informé par le grossiste nantais Nemo que des escrocs l’avaient sollicité pour passer une commande au nom d’Apogée Informatique Service.

Fabrice Alessi

Topics: Communiqués | Comments Off

Comments are closed.